15/02/2013

Positionnement des monnaies dans la guerre des changes (Source : Les Echos)

Clin d'œil  Position des devises dans la guerre des changes Les Echos 15 fev 2013.pdf

08:18 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/02/2013

Guerre des changes

 

Communiqué des pays du G7 hier pour rappeler leur volonté de ne pas entrer dans une guerre des changes

=> Si l'Europe risque de souffrir en partie de la tentative des banques centrales des autres pays développés de peser sur leurs monnaies, ce sont surtout les pays émergents qui pourraient être déstabilisés par ces mouvements très rapides.

Malgré cette agitation, nous n'attendons pas d'action déterminante de nature à modifier les équilibres actuels sur le marché des changes.

15:47 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/12/2012

Parité EUR / USD : 1,34 au T1

Une conjonction d'évènements devrait soutenir l'euro face au dollar avec une cible de 1,32-1,34$ pour le premier trimestre 2013.

D'une part, la Fed maintiendra une politique monétaire accommodante, en agissant sur la partie longue de la courbe des taux. La banque centrale a également souhaité plus de clarté dans sa communication en précisant les indicateurs à suivre (notamment l'emploi).

D'autre part, en Europe, l'accord trouvé sur l'Union bancaire correspond à une nouvelle avancée en zone euro. Cet accord est intervenu quasiment au même moment que la validation par les Ministres des Finances de la zone Euro et le FMI du déblocage de 34 MM€ gelés depuis des mois.

Les Européens veulent ainsi terminer l'année sur une note positive. Globalement, l'ensemble de ces facteurs témoignent d'une avancée qui devrait soutenir l'euro face au dollar.

Notre cible à 1,32-1,34 $ pour le premier trimestre 2013 demeure inchangée.

 

Clin d'œil   EUR USD image technique au 14 décembre 2012.pdf

18:13 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/12/2012

Japon : dépréciation volontaire du yen (principalement contre le dollar US)

L'évolution actuelle du yen contre le dollar US ou l'euro mérite que l'on s'y attarde. La devise nippone s'est en effet dépréciée de 3% contre euro depuis mi-novembre, venant amplifier le mouvement de dépréciation enregistré depuis le mois de juillet (depuis cette date, le yen a reculé de 12,5% contre euro).

Outre les développements macroéconomiques récents plaidant en faveur d'un affaiblissement de la devise nippone contre les principales devises, la politique monétaire durablement accommodante, un élément nouveau est apparu suite à la réunion mensuelle de la Banque Centrale japonaise (BoJ).

Son gouverneur, M. Shirakawa, a clairement fait savoir à M. Abe, futur candidat aux élections anticipées de ce WE, qu'il ne cèderait pas aux pressions politiques pour assouplir davantage encore la politique monétaire. Alors que la fin du mandat de M. Shirakawa prend fin en avril 2013, M. Abe favori dans les sondages a déjà indiqué qu'il souhaitait revoir le statut d'indépendance de la Banque Centrale, de façon à pouvoir utiliser pleinement l'outil monétaire, très certainement comme arme de change.

Il ne s'agirait pas d'intervenir directement sur le change, comme en 2004. A cette époque cette action directe sur la parité n'avait que peu d'effet pour enrayer l'appréciation du yen. Mais nous croyons à des actions ciblées sur le Yen.

Globalement, ces éléments nous conduisent à ajuster notre prévision de change sur les prochains mois et prévoir une dépréciation du yen plus marquée que prévue jusque-là (100 - 105 contre USD n'est pas exclue)

 

Portefeuille FINARGis

Nous ouvrons deux positions spéculatives Short Yen / Long USD via un Tracker ultrashort Yen et un Turbo Call USD/Yen

Clin d'œil   USD Yen image technique au 13 dec 2012.pdf

11:33 Écrit par FINARGis dans Devises, Portefeuille FINARGis | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/07/2012

Market trend : image technique de l'Eurodollar

Neutre : trading range autour de la zone pivot à 1.2660.  Support sur 1.2454.

Eurodollar image technique au 03 juillet 2012.pdf

16:29 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/06/2012

Market Trend : image technique de l'Eurodollar

En cette fin de semaine, la parité vient tester la résistance de 1,2630.  Le percement ou pas va dépendre du résultat des élections grecques de ce week-end.

A suivre ...

Eurodollar image technique au 15 juin 2012.pdf

16:56 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/05/2012

Le CHF, l'EURO, le Dollar et les autres ....

La Suisse serait-elle méfiante vis-à-vis de l’euro et sûre de sa capacité à maintenir la parité euro/franc qu’elle a fixé il y a quelques mois pour que l’envolée du franc ne pénalise pas l’économie du pays?

La BNS a en effet augmenté son allocation de change en faveur du dollar et de la livre sterling, la banque ne détenant plus que 103Mds€ fin mars vs 120Mds€ fin 2011. Dans le même temps, les réserves en dollar sont passées de 63Mds à 70.9Mds et en livre de 7.5 à 14.5Mds£.

La BNS viserait à trouver des alternatives aux actifs AAA libellés en euro, d’où des investissements dans des titres d’état britanniques et américains, jugés plus sûrs ? ? ?. Mais la BNS peut aussi moins avoir besoin d’acheter des euros pour maintenir son seuil de change à 1.20, seuil qui la semaine dernière a été touché.  Cela suffit pour que certains pensent déjà que ce seuil va être relevé d’ici l’été et que le nouveau seuil pourrait être fixé à 1.25.

08:43 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/04/2012

Pourquoi l'EURO ne s'est pas effondré compte tenu de la situation économique ?

Pourquoi l’Euro ne s’est-il pas effondré compte tenu de la récession et des risques d’éclatement de l’UEM ?

Les pays périphériques ne peuvent dévaluer contre les pays core, mais ils bénéficieraient grandement d’une chute de l’euro.

 

La réponse est probablement que les monnaies ont des cours relatifs et que la situation aux US, au Japon ou bien au Royaume Uni est aussi mauvaise que dans la zone Euro. Chacune de ces devises a fortement chuté contre les autres devises des pays du G10 en meilleur forme (CAD, CHF, AUD, NOK). La zone Euro n’a pas de déficit extérieur et les problèmes de financement ont pu conduire à des rapatriements de capitaux qui ont soutenu le cours de l’Euro.

18:08 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/04/2012

Bande de fluctuation du Yuan (face au dollar US)

Les dirigeants chinois ont montré leurs sens pointu de la diplomatie. A quelques jours de la session de printemps du FMI et de la réunion des ministres du G20, le pouvoir central chinois a annoncé samedi un relèvement de la bande de fluctuation du Yuan, et ce, pour la première fois depuis 2007.

A partir d’aujourd’hui, face au dollar US, la devise chinoise peut fluctuer chaque jour de 1% contre 0.5% auparavant (à la baisse comme à la hausse). Cette décision montre que la Chine se sent capable d’amortir le léger tassement de sa croissance et qu’elle envisage un atterrissage en douceur de son économie.

09:41 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/02/2012

Un petit mot sur le Yen

La Bourse de Tokyo a fini en forte hausse ce matin, à son plus haut de clôture depuis le mois d'août.  La hausse a été portée par l'assouplissement monétaire annoncé mardi par la Banque du Japon par le biais d'une augmentation de près de 100 MM€ de ses rachats d'actifs et a fixé un objectif d'inflation à court terme à 1%. L'annonce a entraîné un repli du yen à un plus bas de trois mois face au dollar.

08:53 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/01/2012

L'euro dégringole après des informations sur une dégradation de la France

17:09 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

06/12/2011

Attention danger : les liquidités interbancaires s'assèchent

Le marché interbancaire est totalement bloqué en EUR/USD (les banques allemandes qui ont des dollars ne veulent pas les prêter à leurs consœurs de peur de ne pas pouvoir les récupérer) et les fonds monétaires américains diminuent leurs prêts en dollars aux banques européennes.

Les banques européennes manquent de dollars (US$) et certaines d’entre elles sont obligées d’en emprunter en urgence à la BCE pour éviter d’être en défaut de paiement dans cette devise, malgré l'assouplissement des swaps orchestré la semaine dernière.  La BCE est elle-même obligée d’en emprunter à la Fed car il n’y a plus assez de dollars dans ses réserves.

Pour éviter, ou retarder, une fin tragique, les dirigeants de BNP ont trouvé des expédients…

Un article du journal Le Matin Dimanche-économie du groupe Edipresse rapporte que d’après des informations exclusives recueillies par une journaliste helvète, Elisabeth Eckert, la branche suisse de BNP-Paribas n’accepte plus aucun financement en USD !

15:19 Écrit par FINARGis dans Devises, Finances - Marchés | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/11/2011

Franc suisse

Dans cette période d’incertitude, le Franc Suisse constitue toujours une valeur refuge et le passage des 1.24 (1.2415) face à l’euro à pousser les autorités suisses à durcir le ton  en indiquant que la banque centrale se tenait prête à prendre de nouvelles mesures pour la devise.  Le niveau de 1.25 comme nouvelle  borne de fluctuation pourrait être la solution mais il est à noter que depuis l’intervention de la BNS le  5 septembre dernier pour défendre le plafond de 1.20 contre l’euro, la volatilité implicite à 3 mois de l’euro- CHF est passée de 20 à 9.2% et le cours a chuté de 8.2% face à l’Euro et de 9% face au Dollar. Le pari réussi  de la BNS va certainement la pousser à garder une attitude ferme face au marché.

Nous ne sommes toujours pas à l'achat sur le CHF à ces niveaux.

08:46 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/09/2011

Quid de la zone EUR ?

Que va-t-il se passer ce 7 septembre ? La Cour constitutionnelle allemande doit rendre son verdict sur la légalité du plan d'aide de l'Allemagne à la Grèce en mai 2010 (le premier plan de soutien) et de manière générale aux mesures prises par la zone euro pour voler au secours des pays en difficulté de la zone (Fonds européens de stabilité financière, Mécanisme de soutien européen (MES)...).

00:11 Écrit par FINARGis dans Devises, Finances - Marchés | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/09/2011

CHF

Le CHF a atteint notre objectif de réflexion : 1,18 - 1,20 (cfr notre post du 3 août 2011 - 12 h 29). Suite à l'action de la BNS, la parité EUR/CHF est à 1,2030.  Ne voulant pas réagir à chaud, nous attendons quelque peu avant d'éventuellement reprendre une position en CHF.  En annexe, l'image technique du CHF.

EUR CHF post action de la BNS 6 août 2011.PNG

 

15:04 Écrit par FINARGis dans Devises, Portefeuille FINARGis | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/08/2011

CHF : 1,1423

La Banque Nationale Suisse (BNS) est intervenue pour la 3’ fois en 15 jours, en injectant des liquidités dans les circuits financiers afin de tenter d’enrayer la montée du CHF, sans pour autant y parvenir.  Parité CHF / EUR ce matin : 1,1423.

En réaction à cette poursuite de la hausse, le Gouvernement a décidé de soutenir à hauteur de 2 mds CHF les entreprises suisses touchées par la cherté de la devise (sociétés exportatrices et tourisme).

10:06 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/08/2011

Suisse : la banque centrale n'exclut pas un arrimage à l'euro (AFP)

La banque centrale suisse a indiqué jeudi qu'elle étudiait toutes les options possibles pour lutter contre la cherté du franc, notamment un arrimage à l'euro, entraînant un affaiblissement de la monnaie helvétique.
"Nous vérifions (...) une série de mesures supplémentaires de politique monétaire", a précisé le vice-président de la Banque nationale suisse (BNS) Thomas Jordan, dans un entretien au quotidien zurichois Tages-Anzeiger.
Selon le numéro deux de l'institut d'émission, ce dernier peut "prendre toutes les mesures qui sont compatibles à long terme avec la réalisation de (son) mandat".
Interrogé sur l'éventualité d'un arrimage de la parité du franc suisse à l'euro, le vice-président est resté vague. Il a indiqué que "des mesures provisoires qui influencent le cours de change sont inclues dans notre mandat, tant qu'elles sont compatibles avec la stabilité des prix à long terme".
Dans un entretien séparé, Jean-Pierre Danthine, membre de la direction à la BNS, a quant à lui averti que "certaines (mesures) pourraient avoir des effets secondaires très négatifs", sans préciser lesquelles.
Pour M. Danthine, il n'existe pas de "baguette magique" pour faire relâcher la pression sur le franc.
L'arrimage à l'euro "n'est certainement pas la mesure la plus facile à mettre en oeuvre, ni sur le plan politique, ni sur le plan légal", a-t-il insisté dans une interview au journal Le Temps.
Un arrimage du franc à la devise unique européenne est réclamé par une partie de la classe politique et des acteurs économiques. Ces derniers souffrent du renchérissement du franc qui rend leurs produits plus chers à l'étranger et grignote leurs marges.
Dans l'immédiat, le franc suisse se relâchait fortement jeudi après-midi. La monnaie helvétique s'échangeait à 14H01 GMT à 1,0922 franc pour un euro, contre 1,0297 CHF/EUR mercredi à 21H00 GMT, soit une baisse de 6%.
Le franc se détendait également face au billet vert à 0,7688 CHF/USD, contre 0,7262 CHF/USD la veille au soir (-5,9%).
Malgré le recul du franc par rapport aux sommets atteints en début de semaine, les analystes demeuraient sceptiques quant à la pérennité de ces mesures.
La BNS "n'aura pas d'autre choix que de prendre de nouvelles mesures convaincantes", selon la Banque cantonale de Zurich (ZKB), qui n'exclut pas que le franc atteigne "encore cette semaine" la parité avec l'euro.
La suggestion que le franc pourrait être arrimé à l'euro "a déjà provoqué une petite dépréciation" de la monnaie suisse, selon les spécialistes de Capital Economics.
Mais la BNS devra faire plus d'efforts pour défendre sa monnaie et notamment annoncer un niveau plancher au dessus duquel elle ne laissera pas le franc s'apprécier, ont-ils ajouté.
La banque centrale suisse a annoncé mercredi de nouvelles mesures pour contrer la cherté de la monnaie helvétique, qui est, selon elle, "massivement surévaluée".
Tout juste sept jours après l'annonce de premières mesures pour enrayer l'appréciation de la devise helvétique -- un abaissement de ses taux directeurs -- la BNS a décidé de "relever dans une forte mesure les liquidités sur le marché monétaire en francs".
M. Jordan a également averti que la crise des marchés financiers allait entraîner "un coup de frein visible" pour l'économie suisse au deuxième semestre.
L'affolement actuel des marchés, en raison des craintes de contagion de la crise de la dette publique, est comparable à ce qui avait été observé au début de la crise financière en 2008, a-t-il estimé.

18:17 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/08/2011

CHF image technique

Le CHF (contre EUR e.a.) faiblit ce matin suite aux commentaires de la BNS et à la réduction du taux directeur à 0%.  On parle même d'un éventuel retour aux intérêts négatifs sur les dépôts en CHF.  Nous n'en sommes pas encore là.  Notre stratégie de vendre notre position en CHF hier était pertinente.  Nous y repenserons vers les niveaux de 1,18 - 1,20. (contre EUR)

CHF EUR.PNG

12:29 Écrit par FINARGis dans Devises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |