24/03/2013

Secteur bancaire : créée en Belgique, « New B » sera-t-elle la riposte coopérative aux dérives de la finance ?

Logo Autre Banque Possible

Ce dimanche 24 mars, à Bruxelles, une cinquantaine d’organisations rassemblant syndicats, ONG, entreprises sociales lancent NEW B, une nouvelle banque coopérative, « une banque pour laquelle prime l'intérêt général et celui de ses clients » selon ses initiateurs

En réflexion depuis plus de 20 ans, en gestation depuis 3 ou 4 ans, depuis l’éclatement de la crise financière, cette nouvelle banque coopérative voit le jour en une période où la méfiance et la contestation est particulièrement forte envers les banques capitalistes.

New B, nouvelle banque coopérative se veut « transparente » et « sobre ». Parmi la cinquantaine d’organisations qui s’engagent dans ce projet figurent les trois grands syndicats (FGTB, CSC, CGSLB), mais aussi des ONG (11.11.11, Oxfam, Caritas...), des organisations sociales (Fondation pour les Générations Futures, Les Scouts, Ligue des Familles...) et environnementales (Bioforum, Bond Beter Leefmilieu, Inter-Environnement Bruxelles et Wallonie...)

Franky Depickere : « La renaissance du sentiment coopératif »

Ensemble, les organisations appelleront « tous les citoyens à montrer qu'ils souhaitent la création d'une banque participative, transparente, sobre, qui investit dans l'économie réelle et où le client a vraiment son mot à dire », précisent les concepteurs de New B.

La banque coopérative offriraune offre complète de services (comptes à vue, d'épargne, crédits, etc.) à des clients particuliers et professionnels.L'appel à une alternative aux banques classiques prendra des formes de plus en plus concrètes.

La nouvelle banque veut se focaliser en particulier sur le financement durable et sur la gestion de l'épargne et l'octroi de crédits. Sa politique salariale devrait faire preuve de sobriété. « Les bénéfices ne sont pas un objectif mais la conséquence d'un bon management », peut-on lire dans l'acte de constitution. Celui-ci fait également état d’un objectif de "parts de marché représentatives". "Nous avons l’ambition d’avoir un certain poids dans le marché. Nous voulons être un acteur de niche tel que Triodos", affirme un des fondateurs.

« Nous assistons à la renaissance du sentiment coopératif », indique Franky Depickere, CEO de Cera et également président de la Fédération internationale des organisations coopératives (IRU).

Ensemble, les organisations composant la nouvelle banque coopérative appelleront tous les citoyens à montrer qu’ils souhaitent la création d’une banque participative, transparente, sobre, qui investit dans l’économie réelle et où le client a vraiment son mot à dire. Pour une banque coopérative qui « compte » dans le paysage bancaire belge.

 

17:27 Écrit par FINARGis dans Finances - Marchés | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je veux y croire !

Écrit par : Eric | 24/03/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.