21/02/2013

Europe : interview du patron du MES, Klaus Regling, au Figaro

1/ Chypre: représente un risque pour la zone Euro, et est systémique; son sauvetage est nécessaire et urgent; Nécessité d'un nouveau gouvernement à Chypre; la Troika travaille à un sauvetage.  

 

2/ L'Italiepourrait devenir un sujet d'incertitude avec les élections, si les réformes ne sont pas poursuivies; selon K. Regling, l'Italie garde la confiance des marchés, mais en cas d'attaque spéculative, le MES serait en mesure de couvrir les besoins d'emprunt de l'Italie pour environ 2 ans, théoriquement.

 

3/ Espagne: le risque de sauvetage du pays semble être écarté; L'Espagne a mené les bonnes réformes, notamment celles du secteur bancaire, des retraites, du marché du travail et de la réduction du déficit. Pas de nécessité d'intervenir. 

 

4/ France et Allemagne: ces 2 pays sont les piliers du MES, sans lesquels ce dernier ne peut exister, et ne sont pas des "clients" potentiels. Leur stabilité financière et leur solidité économique sont indispensables.

 

09:00 Écrit par FINARGis dans Lu dans la presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.