30/11/2012

Taux - marché obligataire : ce que nous retenons de la semaine écoulée

 

Cette semaine aura été marquée par un recul de l'aversion au risque en zone euro. Les taux longs espagnols et italiens se sont significativement détendus (respectivement de 25pb et 24pb à 5,33% et 4,50%).

L'OAT 10 ans s'est lui aussi détendu pour approcher les 2%.

 

Deux évènements sont venus soutenir cette tendance, à savoir le nouvel accord sur la Grèce entre les membres de la troïka et la validation par la Commission Européenne du plan de restructuration des banques espagnoles.

La détermination des Européens est ainsi réaffirmée, faisant notamment baisser l'indice VIX et les rendements obligataires des pays périphériques. Ces avancées sont incontestables, souhaitables, mais elles n'effacent en rien les difficultés grecques et espagnoles à venir.

Toutefois, cette "trêve des confiseurs" ne devrait être que de courte durée, notamment pour l'Espagne. Nul doute que la Banque Centrale européenne, qui tiendra son prochain conseil de politique monétaire le 6 décembre, continuera de jouer un rôle essentiel dans les prochains mois. Ce rôle devient multiple (politique monétaire, achats d'actifs, supervision des banques, examen des pays en difficultés).

18:24 Écrit par FINARGis dans Finances - Marchés, Taux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.