29/11/2012

Quoi de neuf du côté de Madrid ?

 

La Banque centrale espagnole prévoit un nouveau recul du PIB au Q4 sur la base du contrecoup de la hausse des dépenses observée avant l'augmentation de la TVA en septembre.

Tout n'est pas si noir pour autant, en particuliers en octobre, avec une hausse sensible des immatriculations de véhicules neufs par rapport à septembre, et une légère amélioration de la confiance des ménages.

Après l’approbation de la Banque d’Espagne mardi, c’est au tour de la CE d’accorder son feu vert pour le versement de la 2nde tranche d’aide pour le secteur bancaire ibérique (€40Mds livrés par le MES) dont €37Mds pour recapitaliser les 4 banques espagnoles nationalisées, définissant ainsi un tournant majeur dans la récession espagnole.

En contrepartie, Bankia, NCG Banco, Catalunya et Banco de Valencia (d’autres banques seront citées le 20 décembre par la CE) sont contraintes de couper nettement dans leurs effectifs, cela passant par la réduction de 50% de leurs réseaux d’agences.

Selon la CE, les pertes totales pour les détenteurs d’obligations hybrides et subordonnées seraient environ de €10Mds. Bankia, la banque la plus impactée, supprimera environ 6.000 emplois et 39% de ses agences (engendrant une hausse de ses actifs de €50Mds), tout en visant un bénéfice net de €1.2Mds en 2015 (pas de dividendes jusqu’en 2014 et perte de €19Mds en 2012) et ses actionnaires contribueront pour sa recapitalisation à €10.7Mds.

18:16 Écrit par FINARGis dans Finances - Marchés | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.