05/10/2012

Qu'en est-il du marché de l'or ? Première partie : la demande

 

La demande

 

Les Banques centrales sont désormais une source récurrente de demande d’or compensant partiellement la faiblesse des autres compartiments de la demande : la bijouterie, l’industrie et l’investissement.

La demande de bijouterie a décliné à peu près partout dans le monde à l’exception d’une poignée de pays (Indonésie, Vietnam, Egypte, Turquie, Russie et Taiwan). La crise économique mondiale pèse très clairement sur la consommation de bijoux.

 

En Inde (29% de la demande mondiale), elle a même chuté de 30% en raison d’un prix de l’or exprimé en devise locale devenu prohibitif ; en effet, la roupie indienne a perdu 17% de sa valeur face au dollar US au cours des 12 derniers mois, rendant l’or encore plus cher pour les indiens.

 

En Chine (24% de la consommation mondiale), la demande de bijouterie a également baissé, mais dans des proportions plus raisonnables (-8%). Le ralentissement économique auquel la Chine fait face ainsi que le manque de direction du cours de l’or expliquent la faiblesse de la consommation sur le trimestre.

 

La demande d’investissement a aussi marqué le pas mais elle suit toujours une tendance plus élevée entamée au 3ème trimestre 2008, suite à la faillite de Lehman Brothers. Les ETFs ont même enregistré une légère décollecte de 0,8 tonnes au cours du trimestre.

Cependant, on peut souligner que depuis le début du troisième trimestre, les ETFs se sont remis à collecter en raison d’attentes de plus en plus fortes sur de nouvelles mesures d’assouplissement monétaire, et les encours ont battu un nouveau record, atteignant 2.680 tonnes. Cela place l’ensemble des porteurs d’ETFs au quatrième rang des plus grands détenteurs d’or derrière les Etats-Unis (8133,5 tonnes), l’Allemagne (3395,5 t) et le FMI (2814 t). C’est à la fois considérable et fort peu…

 

En effet, les 141 milliards d’USD que cela représente ne sont qu’une goutte d’eau en comparaison à l’ensemble des actifs gérés mondialement (> 100 trillions d’USD).

11:00 Écrit par FINARGis dans Matières premières | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.