20/09/2012

Epinglé, Carmignac transige avec l'AMF (Les Echos)

C'est un petit accroc dans la belle histoire de Carmignac. Hier après-midi, la société de gestion française, qui pèse 50 milliards d'euros grâce à une croissance exceptionnelle depuis dix  ans, a dû appeler quelques grands clients. L'objet de ces coups de fil ?

Les prévenir qu'elle avait accepté de verser 500.000 euros dans le cadre d'une transaction amiable avec l'Autorité des marchés financiers (AMF). Le gendarme de la Bourse française a formulé plusieurs reproches à la société présidée par Edouard Carmignac : une mauvaise communication sur son recours aux produits dérivés, l'utilisation d'instruments financiers qualifiés de « complexes » par l'AMF, alors qu'elle n'en avait pas l'autorisation, et des lacunes dans son dispositif de contrôle des risques. Et ce pendant une période allant de l'été 2008 à l'été 2010. Le protocole d'accord doit être publié dans les prochains jours.

08:10 Écrit par FINARGis dans Lu dans la presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.