18/08/2012

Agriculture : la sécheresse va-t-elle peser sur la conjoncture internationale ?

Depuis quelques semaines, l'actualité est chargée autour des prix des céréales. Les problèmes climatiques aux Etats-Unis et en Russie vont induire des difficultés d'approvisionnement sur le maïs et les céréales.

Il est rare d'observer une telle conjonction d'éléments climatiques aussi défavorables. L'ensemble des pays dans le Monde sont affectés par des niveaux de production décevants alors que les stocks sont historiquement bas. Le risque d'une " crise alimentaire " est, aujourd'hui, répété dans les médias. Une moindre utilisation de l'éthanol pourrait aussi augmenter la demande de pétrole et générer ainsi des tensions sur les prix énergétiques.

Quels sont les risques pour les prochains mois ?

Quels seront les secteurs potentiellement affectés ?

Dans une telle crise, les " gagnants " et " perdants " sont difficiles à trouver.

Premier élément, une crise alimentaire majeure ne semble pas se profiler. Le riz reste en abondance et pourra se substituer en partie aux céréales dans l'alimentation humaine. Le problème est plus sur l'utilisation des céréales dans l'industrie et la nourriture animale (les céréales représentent jusqu'à 65% de leur coût de production). Les prix de la viande vont fortement augmenter, un réel problème pour la Chine et le consommateur des pays développés.

Face à une hausse des prix des biens, les ménages dans les pays développés changent leur panier de consommation, se portant sur un mix-produit offrant moins de marge pour le secteur de la distribution et les industriels de l'agroalimentaire. L'inflation sur les produits alimentaires est récessive dans les pays développés et inflationnistes dans les pays émergeants. Cette crise sur les céréales devrait peser sur la conjoncture internationale. Une source supplémentaire sur la croissance mondiale pour les investisseurs…

Les commentaires sont fermés.