16/05/2012

Pétrole

 

Le brut continue sa baisse à des niveaux qui n'ont plus été atteints depuis mi-décembre, plombés par l'incertitude qui règne tant sur le front de la demande, avec l'Europe et la Chine, que sur celui de l'approvisionnement.

Plusieurs facteurs pèsent sur le pétrole, à commencer par la forte hausse du dollar par rapport à l'euro. En effet, le renforcement de la devise américaine rend moins attractifs les achats de matières premières libellées en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises. (idem pour l'or et l'argent)

09:01 Écrit par FINARGis dans Matières premières | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.